01 44 29 01 29

Logo MST Risk

INFECTIONS À MYCOPLASMES

Un mycoplasme de découverte récente (Mycoplasma genitalium) peut être responsable de quelques cas d’inflammations de l’urètre (canal de sortie de la vessie).

Les mycoplasmes entraînent des urétrites, des salpingites, des poussées de fièvre après l’accouchement.

Les symptomes de la maladie

SIGNES POSSIBLES

Il provoque le plus souvent un écoulement séreux ou jaunâtre, très discret, parfois d’une goutte matinale au bout de la verge chez l’homme, rarement d’une urétrite aiguë.

Chez la femme, les signes sont plus discrets et parfois absents.

S’il est contracté pendant la grossesse : il est responsable de naissances prématurées ou de petits poids de naissance

La transmission de la maladie

TRANSMISSION

L’infection est très contagieuse et peut aussi être répandue par le sang, la salive.

La plupart des personnes infectées par cette bactérie ne présentent aucun symptôme

Non traitées, elles peuvent conduire à une inflammation du col de l’utérus chez la femme et à l’infertilité pour les deux sexes.

Le diagnostic de la maladie

DIAGNOSTIC

 

La recherche par un prélèvement de l’urètre est réservée aux centres de recherche (PCR).

Les anciens mycoplasmes (Mycoplasma hominis et Ureaplasma urealyticum) sont des hôtes « normaux » des muqueuses génitales.

Le traitement se fait dans certaines conditions après accord d’un expert.

Les traitements de la maladie

TRAITEMENT

Il repose sur les antibiotiques: cyclines, macrolides, fluoroquinolones ou sur un traitement à base d’azithromycine.

Les partenaires sexuels sont systématiquement traités.

Comme toutes les MST, il impose le port du préservatif tant que la maladie n’est pas guérie.

Il faut toujours rechercher la présence d’autres maladies sexuellement transmissibles.

 

Pour en savoir plus sur les MST et le rôle du dermatologue, cliquez ici

Jeunes amis avec l'application MST Risk

Pour avoir toujours la bonne information à portée de main
télécharger gratuitement l’application

MST Risk